Accueil Plan du site Courrier Portail Québec Rechercher
Recherche

Imprimer cette page

Économie régionale

La situation socioéconomique des Innus

Mis à part le cas de la communauté innue d’Essipit, on constate qu’une proportion relativement faible de la population innue occupe actuellement un emploi. De plus, des milliers de jeunes Innus accéderont au marché du travail sous peu, mais plusieurs d’entre eux sont sous-scolarisés. Aussi la formation de la main d’œuvre et l’accès au marché du travail représentent-ils un défi important pour les Innus.

Une participation active des Innus

L’entente de principe prévoit des mesures en vue de favoriser la participation active des Innus à l’économie régionale. Les plans et calendriers d’application des différentes mesures de l’entente restent à négocier. Le Québec vise à ce que les plans et calendriers s’intègrent progressivement et harmonieusement au contexte régional, et ce, dans le respect des particularités de chacune des communautés.

Les mesures de développement

Selon les mesures de développement envisagées, les Innus seraient plus présents dans le domaine de la pêche commerciale, de la foresterie, de l’exploitation de petites centrales hydroélectriques et dans le domaine de la pourvoirie, et ce, aux mêmes conditions que tout autre exploitant. Dans cette perspective, des mesures de formation de la main d’œuvre sont aussi prévues afin de favoriser l’employabilité des Innus.

Un fonds de capitalisation, construit sur le modèle d’autres fonds de développement, verrait le jour afin de soutenir la création d’entreprises innues.

Des retombées positives

Ainsi mieux outillés, les Innus seraient en mesure d’améliorer leur situation économique et de subvenir eux-mêmes à leurs besoins dans une plus large mesure.

L’entente de principe prévoit, de surcroît, que des sommes seraient versées aux Innus, notamment à titre de dotation en capital et d’indemnisation, pour atteinte, par le passé, à leurs droits ancestraux.

L’amélioration de leur situation engendrerait globalement des retombées économiques positives dans les régions voisines. Étant présents dans les différents secteurs économiques, Innus et Québécois partageraient davantage les mêmes préoccupations et intérêts vis-à-vis du développement régional.

Haut de la page

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2005